ligne

logo agriperon  
life


peron
Le Péron
ligne séparation

76 agriculteurs situés dans le bassin versant de 14000 hectares, sont engagés dans ce projet. Agri Péron est l'un des rares dossiers français retenus par les instances européennes en 2004 dans le cadre du programme LIFE qui soutient financièrement des actions consacrées à la protection de l'environnement. Mis en place pour démontrer les effets bénéfiques de la maîtrise des bonnes pratiques agricoles sur la qualité de l'eau de surface et des eaux souterraines, il sert également de vitrine à l'échelle d'une vallée pour présenter l'ensemble de ces démarches.

L'opération Agri Péron a pour objectif la mise en place de pratiques favorables à la préservation de l'environnement. Ainsi en fonction des risques potentiels présents au niveau de l’exploitation, des techniques agricoles sont développées et leur faisabilité diffusée à grande échelle. En parallèle, le suivi de l'amélioration de la qualité des eaux et de la biodiversité permettra de démontrer l'impact possible de ces pratiques sur l’environnement.

Les résultats attendus :

  • Améliorer la qualité des eaux de surface (rû du Péron) et des eaux souterraines.
  • Avoir un effet positif sur le paysage et la biodiversité : plantation de haies, bandes enherbées ...
  • Accompagner les agriculteurs dans l’évolution de leurs pratiques.
  • Analyser les résultats dans la dynamique bassin versant afin de la démultiplier, notamment pour satisfaire à la directive cadre européenne sur l'eau.

Un projet en 8 étapes :

Débuté en septembre 2004 pour 3 ans, Life Agri Péron se déroule en 4 étapes et 4 tâches générales qui permettent le suivi et la gestion du projet :

déroulement
  ligne séparation
  • Suivi des évolutions de la vallée du Péron : Cette tâche consiste à évaluer les améliorations écologiques que le programme apportera sur le bassin versant du Péron. A l’aide d’indicateurs biologiques définis lors de l’état des lieux, la Direction Régionale de l’Environnement (DIREN) et le Conservatoire des Sites Naturels de Picardie effectuent des suivis de la qualité des eaux de surface et souterraines, ainsi que des études faunistiques et floristiques.
    Ce monitoring permet de mesurer les retombées de l’amélioration des techniques agricoles sur la qualité des milieux. Un regard attentif sur les changements de pratiques des agriculteurs et leur implication dans le projet permettra de mieux considérer l’évolution des mentalités dans la prise en compte des sources de pression sur l’environnement.
  • La diffusion de l'opération pilote : Projet européen, Agri Péron a pour objectif de valoriser les bonnes pratiques mises en place sur le bassin versant. Ouvert à l'échelle européenne, un maximum d’informations est diffusé à tous publics : agriculteurs, structures professionnelles. Ces démarches sont réalisées avec un souci de transférabilité de ce type de programme dans d’autres régions ou d’autres pays. Agri Péron constitue une avancée pour démontrer qu'environnement et agriculture ne sont pas incompatibles.
    Des brochures sont éditées et des réunions d’information sont régulièrement organisées. Quelques présentations ont déjà eu lieu :
    • Présentation du projet à la Société des Agriculteurs de France,
    • Deux posters au 15ème Annual Meeting SETAC Europe (congrès sur l’écotoxicologie),
    • La visite d’une délégation d’enseignants en agriculture de l’Université de Budapest et d’une équipe d'Espagnols, développant un programme Life Environnement dans la région de Séville.
  • L'inscription du projet Agri Péron dans son contexte socio-économique : Le projet ne se limitant pas aux agriculteurs du bassin versant, tout est également orienté en faveur de l’aménagement du territoire. L’objectif de cette tâche est que chacun tire profit des démarches entreprises sur le bassin versant du Péron. Cela passe par la diffusion des actions menées auprès des acteurs locaux, le développement des opportunités économiques pour les agriculteurs, et l’implication des ressources socioéconomiques dans les actions du projet (par exemple ce site est créé par l'association TIC@SSO de Chevresis-Monceau).
  • Le management du projet : La Chambre d’Agriculture de l’Aisne est la structure animatrice du projet. Qu'il s’agisse de la diffusion des actions, des rapports d’activités, des bilans financiers, elle assure le suivi du projet et coordonne les actions.

Ainsi, au terme du projet tout aura été fait pour optimiser la protection des cultures sans contamination des eaux.